Campagne de dons

VILLARDS D’HERIA – JEURRE : terres de civilisation Gallo-romaine

Devenez mécène culturel de votre territoire

Les sanctuaires des Villards d’Héria sont l’un des sites gallo-romains majeurs de Franche-Comté, classé parmi les tous premiers sites archéologiques de France, l’un des plus complexes des Trois Gaules.

Les sanctuaires à VILLARDS D’HERIA sont qualifiés des « site isolé associé à un phénomène naturel remarquable » (Nouvel 2011). De nouveaux indices laissent penser à une plus large occupation territoriale. Lucien Lerat a envisagé une extension de bâtiment limité à la parcelle qui jouxte le site du Pont des Arches, au sud des « hospitalia ». De nouvelles prospections géophysiques vont au-delà.

DECOUVERTES RECENTES

LA PRESSE EN PARLE

FONCTIONNEMENT

Les opérations sont conduites dans le cadre officiel d’un PCR (Plan Collectif de Recherche) sous le contrôle du SRA (Service Régional d’Archéologie) et de la CTRA (Commission Territoriale de la Recherche Archéologique). La coordination en est confiée à Rémy Grebot. Un PCR fonctionne sur une première année probatoire (2019) et se poursuit sur une période triennale (2020-2022)

l’approche méthodologique porte à la fois sur :

  • Une reprise des données anciennes en termes de bibliographie et d’étude de mobilier (Fouilles Lerat 1958-1982 et fouilles antérieures). Un quinzaine de chercheurs spécialisés ‘céramologie, anthracologie, épigraphie, amphores, enduits peints, mobilier métallique) permettront une datation des objets dans leur contexte avec les outils et les connaissances disponibles aujourd’hui.
  • Une mise en œuvre des techniques innovantes en matière de géophysique pour permettre un connaissance du sous sol sans réaliser systématiquement des fouilles.

NOS EXPERTS

  • Jean Paul GUILLAUMET, CNRS, Artehis, Archéologie
  • William VAN ANDRINGA, EPHE, Archéologie, cultes dans l’antiquité
  • Pierre NOUVEL, Archéologie antique, Artehis, Université de Dijon
  • Christophe LOISEAU, UMR8546, Etude du bâti
  • Benjamin CLEMENT, Archéologie antique, Chrono Environnement, Université de Besançon
  • Amélie QUIQUEREZ, Géomorphologie, Artehis, Université de Dijon
  • Vincent BICHET, Géologie, Chrono Environnement, Université de Besançon
  • Bruno GAVAZZI, Géophysique, Institut Physique du Globe de Strasbourg

COORDINATION

  • Rémy GREBOT, Artehis, UMR6298 Dijon

 

 

 

Établissements ruraux et territoires antiques : actualités de la recherche Vendredi 4 décembre 2020 – Lyon

L’UMR 5138 – ArAr, a invité les animateurs du PCR VILLARDS D’HERIA a présenté les premiers résultats de l’année 2020 lors de la journée d’étude Axe 3 « Sites et territoires ruraux, du IIe s. av. J.-C. au Ve s. ap. J.-C. »

Etaient présents Rémy Grebot, Benjamin CLement, Christophe Loiseau, Bruno Gavazzi et Amélie Quiquerez.

A la suite de l’exposé, la discussion s’oriente principalement vers les possibilités d’interprétation des nouveaux bâtiments avec l’intervention de Mathieu Poux, Romain Guichon et Jérôme Spiesser

Géophysique en octobre 2020

C’est une équipe réduite qui est intervenue pour des mesures géophysiques en octobre 2020.

Sous la direction de Bruno GAVAZZI, des mesures magnétiques ont été conduites sur des terrains plus au sud des zones déjà traitées de manière à définir les limites de l’occupation du territoire.

Des mesures des géo radar (GPR – Ground Penetrating Radar) ont été menées sur les parcelles des « communs » afin de tenter de compléter les plans des bâtiments identifiés lors des sondages d’aout 2020.

Stage bâti aout 2020

le stage bâti 2020 s’est déroulé du 17/08 au 22/08 sous la direction de Christophe LOISEAU, assisté de Louise BOULANGER et Florent DELENCRE et Emilie TATTUE.

L’année 2020 a été consacrée à la poursuite des relevé de bâti et poursuivre l’état sanitaire du site. Parallèlement, il a été procédé à deux sondages :

un premier dans la pièce F qui jouxte la première piscine du Balnéaire. L’objet de ce sondage, en reprise d’un sondage ancien réalisé par l’équipe de Lucien LERAT, est de déterminer le remplissage de cette pièce, et de vérifier si cette pièce ne serait pas une piscine dans un état antérieur. Le résultat de ce sondage confirme un certain nombre d’indices dans ce sens, mais il est encore trop tôt pour conclure.

le second sondage est réalisé dans l’hypocauste à côté de la seconde piscine au sud. Il s’agit de rafraichir la coupe et comprendre la construction même de cet hypocauste. Des prélèvements ont pu être fait avec des éléments datant et permettra peut être de phaser les époques de constructions.

Géo-radar printemps 2020

Sous la conduite de Christelle SANCHEZ, s’est tenu une semaine de géophysique orienté sur les mesures Géo Radar. Ce stage était à la fois un temps de mesure et de formation pour 2 étudiants l’une de l’Université de Besançon Léna Blehade et l’autre en master 2 AGES à Dijon : Rabie Lferd.

avec la participation de Julien SOICHET

Collections ARCHEOLOGIQUE DE Villards d’Héria au musée de Lons

Dans le cadre du PCR sur Villards d’Héria, un des objectifs est de reprendre tout le mobilier des différents fouilles comme les découvertes plus anciennes pour affiner les périodes d’occupation fonction des lieux et des niveaux dans lesquels les objets ont été trouvés.
Une première opération de regroupement et de tri a été effectué sous la responsabilité de Sylvie JURIETTI, responsable de collection archéologique au Musée de Lons et chercheuse associée au CNRS, UMR 6298, ARTEHIS, Dijon.